CVE de Breuilh : une unité aux multiples bénéfices pour le territoire

Via son activité de collecte et traitement des déchets, de production de biométhane et de retour au sol de la matière préparée avec son service agronomique RegeneR, CVE Biogaz participe à développer l’économie circulaire en Dordogne. Avec l’unité de méthanisation CVE de Breuilh, nous avons constitué une boucle locale visant à valoriser le potentiel énergétique du territoire et à y développer l’économie circulaire.

Des bénéfices économiques pour le territoire

CVE de Breuilh générera tout au long de son exploitation des retombées économiques pour de nombreux acteurs du territoire :

création de 10 emplois directs et indirects non délocalisables
• 550 000 euros par an en exploitation, injectés dans l’économie locale pour la maintenance, le transport et l’épandage
• 150 000 euros par an d’économies pour les exploitants agricoles, en diminuant l’achat d’engrais de synthèse remplacé par l’engrais organique

Valoriser localement les matières organiques du territoire

Avec l’unité de méthanisation CVE de Breuilh, nous optimisons les ressources naturelles présentes sur le territoire, à travers la valorisation locale des matières organiques provenant de distilleries, d’industries agroalimentaires, d’industries papetières et de filières agricoles de proximité. L’unité CVE de Breuilh a été conçue pour être adaptée au flux et à la typologie des matières issues de son territoire, avec l’installation d’une technologie de digestion par piston, particulièrement adaptée à la valorisation des matières sèches qui composent la majorité des déchets traités par l’unité, dont notamment le marc de raisin issu des distilleries du territoire, qui représente 25% de la matière valorisée à CVE de Breuilh. L’unité valorise jusqu’à 15 000 tonnes de matières organiques par an dans un rayon de chalandise de 60 km autour de l’unité. L’unité de méthanisation CVE de Breuilh intègre :

Le biométhane, une énergie renouvelable issue du territoire

Le biométhane produit par CVE de Breuilh est injecté dans le réseau de distribution de gaz géré par GRDF et consommé localement par l’équivalent de 1 800 foyers. Le biométhane produit alimente ainsi la communauté de communes de Montaigne Montravel et Gurson, à hauteur de 35% de la consommation en gaz des habitants. Il peut également être utilisé en mobilité verte comme carburant alternatif renouvelable. Il s’agit de la première unité de production par injection de biométhane en Dordogne. CVE de Breuilh, c’est : • une production moyenne de 190 Nm3 de biométhane par heure toute l’année • l’équivalent de la consommation en gaz de 1 800 foyers

Un fertilisant organique et naturel pour les terres agricoles

L’engrais organique produit à CVE de Breuilh bénéficie aux exploitations agricoles réparties dans un rayon moyen de 20 km autour de Saint-Antoine-de-Breuilh. Jusqu’à 450 ha de sols agricoles seront fertilisés par environ 15 000 tonnes/an d’engrais organique produits chaque année. Cet engrais organique et naturel permet de remplacer les engrais chimiques issus de l’industrie pétrochimique dont la fabrication est fortement consommatrice d’énergie et de se tourner vers une agriculture plus durable. La substitution des engrais chimiques par le digestat est ainsi très bénéfique pour la planète, et moins coûteux pour l’exploitant agricole. CVE de Breuilh, c’est environ 450 ha de sols agricoles valorisés/an par l’amendement produit localement.

En savoir plus

L’épandage sera organisé, encadré et pris en charge financièrement par CVE puis réalisé via des Entreprises de Travaux Agricoles (ETA) spécialisées sous la responsabilité de CVE. Chaque agriculteur utilisateur de digestat sera destinataire d’une fiche parcellaire récapitulant les données d’épandage (date, dose, lot, surface, teneurs, analyse de sol…) et lui permettant d’ajuster sa fertilisation et de substituer les engrais minéraux. En contrepartie du service RegeneR, une participation financière sera demandée aux agriculteurs selon le principe « gagnant-gagnant » en garantissant une réduction des coûts de fertilisation et du temps à y passer pour les agriculteurs.  

Un bilan environnemental bénéfique

CVE de Breuilh permet d’économiser plus de 4 000 tonnes d‘émissions de gaz à effet de serre par an, soit les émissions annuelles moyennes de : • 2 500 véhicules légers parcourant 15 000 km/an • 30 poids-lourds parcourant 100 000 km/an Nous favorisons le retour au sol de la matière organique avec un suivi analytique des digestats et des sols via un laboratoire indépendant ainsi que le suivi de la traçabilité pluriannuelle des épandages jusqu’à la parcelle.

Nous contacter

Adresse

Lieudit le Noble
24230, Saint-Antoine-de-Breuilh
France

Horaires d’ouvertures

Du lundi au vendredi
De 08h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00
Fermé les samedi et dimanche